FrenchEnglish

Accueil

Les Partenaires

Soutien Industriel

Pages d'Association

 

 

 
 

Etang dans le bassin versant de Patcham (aquifere de craie). La présence de ces caractéristiques hydrologiques sont rares dans les aquifères de craie, ceci indique l’existence de matériaux de couverture de faible perméabilités.

 
CLIMAWAT est un projet de recherche de trois ans financé par l’UE-FDR  dans le cadre du programme INTERREG France (Manche – Angleterre). Les partenaires du projet sont l’Université de Brighton, l’Université d’East Anglia, l’Université de Bretagne Occidentale, l’Université de Rennes et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Les partenaires de ce projet seront soutenus et conseillés par un groupe d’experts de l'industrie de l’eau et de l’environnement (Southern Water, South East Water, Environment Agency et ChalkRock Limited).

Le Projet

Le projet CLIMAWAT a pour but d’étudier les impacts des changements climatiques (en particulier la précipitation) sur la recharge des aquifères fracturés (craie et granite), ainsi que sur la quantité et la qualité des eaux souterraines. Nous étudierons aussi l’effet du changement des quantités d’eau entrant dans le système souterrain sur la distribution et l’impact des contaminants (les nitrates et les pesticides). Ce projet a le soutien des autorités régulatrices et des compagnies de la gestion de l’eau. Ce projet permettra de définir la politique future de la gestion des aquifères et de résoudre plusieurs questions en vertu de la directive-cadre sur l’eau (2000/60/EC).

Les Bassins Versants

Les deux bassins versants étudiés dans ce projet sont: le bassin versant de Patcham, Brighton, Royaume-Uni (déjà utilisé dans le projet FLOOD 1) et le bassin versant Ploemeur, Bretagne, France. Les deux sites d'expérimentation situés à Brighton et Rennes seront étudiés dans le contexte de leur propriétés pédologiques et hydrogéologiques avec des tensiomètres pour l'Universite de Brighton et des piézomètres afin de faire le suivi de la recharge dans les aquifères crayeux et granitiques. Parallèlement à la modélisation physique de la recharge, des techniques géochimiques incluant la chimie des gaz rares et des isotopes stables seront utilisées pour tracer les chemins d'écoulement de la recharge et estimer les temps de résidence de l'eau dans les zones saturées et sous-saturées. Le levé 3-D géophysique (électromagnétisme) détaillé de chaque site réalisé fournira les modèles 3-D de résistivité électrique qui seront comparés aux propriétés géologiques et hydrogéologiques obtenues à chaque site à différentes périodes afin d'améliorer la calibration de la conversion entre modèles électriques et hydrogéologiques pour des études en fonction du temps. Ceci impliquera les équipes d’East Anglia, Brighton, Rennes et Bretagne Occidentale, permettant des contrôles croisés entre les résultats des laboratoires et une approche combinée utilisant différentes techniques pour être appliquées aux deux sites.
Ce travail de recherche permettra de développer une meilleure compréhension des mécanismes de percolation depuis la zone sous-saturée jusqu'à la zone saturée. Il déterminera la localisation appropriée pour des recharges artificielles, les mécanismes de percolation, la capacité de stockage et la durée pendant laquelle l'eau injectée pourrait être disponible pour usage.

 

CLIMAWAT UK réunion des utilisateurs

17 Septembre 2013

UK réunion des utilisateurs Présentations

 

Carrefour des Gestions Locales de l'Eau

29-30 Janvier 2014

Brochures